Mouvement


Pense à cela, toi qui marches dans la rue
Droit comme un arbre sans racines
Que le moindre vent fait courber
Sur la terre que tu piétines.

Pense à tes jambes en mouvement
Qui se poursuivent sans fin
Tandis que toi tu songes
Aux lointains nuages.

Pense à l’instant où ton talon
Va devoir se poser sur le sol
Pour que là-bas son frère
Puisse enfin le quitter.

Apprécie ce moment précieux
Où tu ne tiens plus sur Terre
Que par un bout de ton pied
Confiant mais pas rassuré.

Tu tiens de l’acrobate
Sur le fil de la Vie
Qui te fait oser
Le pas en avant.

Ah, mon bel oiseau
Tu pourrais t’envoler
Si tes bras déplumés
Savaient s’agiter !

Et ton amble te porte
Te tient debout
T’emmène loin
Et puis va.

Toi qui marches dans la rue
La tête dans les nuages
Ta vie est une épingle
Dressée sur du marbre.


ill. Laetitia Gendre

Alcyon

Pour voir le film d’animation réalisé à partir de ce poème, cliquer ici

© Lisiere et l’auteur 2003