Le bain

Maman, chère maman, j’entends encore ta voix lorsque tu me donnais mon bain.
L’eau tiède et l’odeur du savon à la lavande.
Tu chantais une chanson d’amour, je la connais maintenant.
Mais tu n’es plus là.
Qu’es-tu devenue, maman, lorsque la guerre s’est terminée ?
Disparue anonyme ou exilée volontaire ?
Tu restes dans ma tête, ma chère maman, et je chante avec toi.


Retour