L’ancre du ciel (12/12)

Temps et lumières se succèdent
Mon pauvre corps apprend le Vide.
Nés de rien pour y retourner sans soupir
L’homme trouve dans les nuages ses pairs.
d’après Su Shih (1035-1101)
Fonctionnaire lettré de l’époque Sung
© Lisiere 2002