Boréale


La nuit sifflait sur la banquise.
Deux ou trois étoiles en cheveux,
à moitié myopes,
faisaient de l’oeil à un vieux train.
On ne pouvait plus compter sur le jour
avec ses humeurs de parapluie anglais
ni sur les vaches écroulées dans la paille
ni même sur Dieu
qui avait déjà mis le monde au clou…

On ne pouvait compter sur rien
sauf moi sur toi, peut-être…
pour avoir chaud.

 

Premier prix 1999 Télérama

Brigitte Bardou

Pour voir le film d’animation réalisé à partir de ce poème, cliquer ici
© Lisiere et l’auteur 2004