Le grand arbre


Nous allions vers les beaux jours
Je courais à vos cotés
– Souvenez-vous
Je vous tendais la main
Mais vous riiez trop
Et les larmes du vent
Faisaient pluie dans vos yeux

Sous le grand arbre
– Savez-vous –
Nous nous sommes arrêtés

Vous étiez essoufflée
Et mon coeur palpitait
A l’ombre de ses branches
J’ai cueilli votre sourire
Celui de vos yeux
Celui de vos lèvres
Sous ses milliers de feuilles
Et pas un bruissement

Nous allions vers les grands jours
Je marchais à vos côtés
Nous serrions entre nos doigts
L’aube d’un nouveau ciel
Vous étiez belle et grave
Et dans vos yeux la pluie

S’approche la fin du jour

Les saisons s’entrechoquent

Et le temps nous emmène

Une feuille dans le vent
Un arbre qui s’étend.

Alcyon

© Lisiere et l’auteur 2004