Élégie

Poème en mouvement réalisé par Deylan Caylon inspiré par un texte de Jorge Luis Borges et une musique de Juan Maglio.

Jorge Luis Borges a aussi écrit des poèmes sentimentaux, pour preuve ce petit extrait provenant d’une de ses élégies.

Juan Maglio avait pour surnom « Pazzo » (« Fou » en italien) qui devint « Pacho », plus facile à prononcer par les argentins. Dès le début des années 1900, il a enregistré sous le label Columbia une foule de tangos au bandonéon solo ou en orchestre. Il composa lui-même une trentaine de morceaux dont ce « Tango argentino » choisi par Deylan : « difficile d’évoquer Buenos Aires sans y faire flotter un air de tango ».

Cette réalisation a fait l’objet d’un « making of » publié dans la e-revue de El Café Latino

© Lisiere et l’auteur 2020